« La montée du Front national? Une guerre entre deux quotidiens! »

Crédit photo Julie Delvaux

De passage au Québec, le ministre français de l’Éducation Luc Chatel a rencontré les troupes de l’UMP(1) Québec hier midi à Montréal. Devant une cinquantaine de militants français, il a défendu l’action de son président et dénoncé les sondages mettant le Front National en tête du premier tour des élections présidentielles.

Le ministre Chatel a conclu sa courte visite au Québec devant un parterre de français acquis d’avance à sa cause. Au cours d’un buffet convivial, il a fait le panégyrique de l’action internationale de la France.

Luc Chatel, ancien porte-parole de l’UMP, a rappelé que le président Sarkozy avait ramené la France dans l’Europe en 2007 grâce à un traité simplifié(2), le Traité de Lisbonne. Lors de la crise financière de 2008, il précise que Sarkozy fut à l’origine de la réunion des chefs d’État qui aujourd’hui gère l’Euro (auparavant géré par la seule Banque Centrale Européenne), et qu’il accorde une place de choix aux discussions au sein du G20. Le ministre a révélé que sans l’euro, le franc aurait été dévalué au moins deux fois.

Le ministre Chatel a admis que les relations de la France avec le monde arabe, ont été longtemps teintées de pragmatisme par crainte de l’islamisme, mais que son pays est aujourd’hui le premier à nouer des relations diplomatiques avec l’opposition libyenne. Sarkozy devrait reprendre bientôt l’initiative dans ce dossier en relançant son Union pour la Méditerranée.


« Sarkozy n’est jamais aussi bon que dans l’adversité et en campagne »

Luc Chatel s’est dit résolument confiant quant aux prochaines échéances électorales, et a rappelé que son président est encore meilleur dans l’adversité. Il s’est presque réjouit du retard de Sarkozy dans les sondages, en rappelant que tous les candidats en tête dans les sondages un an auparavant n’avaient jamais gagné les élections. Il a enjoint les militants à garder leur calme car aujourd’hui « Nicolas Sarkozy est seul, à découvert, il a tout le monde contre lui (…)  mais les Français veulent quelqu’un qui tient le manche. »

Enfin, il a évoqué la montée du Front National en rappelant que Marine le Pen a le même discours que son père, et que l’UMP doit rester fidèle à ses valeurs.

Il a dénoncé le sondage du quotidien français Le Parisien(3), annoncé à la Une et enjeu d’une guerre entre deux quotidiens du dimanche, Le Parisien Dimanche et Le Journal du Dimanche. Il a fustigé ce même institut de sondage qui s’est trompé à de nombreuses reprises dans le passé.

Luc Chatel a ainsi achevé sa visite de 48 heures au Québec, au cours de laquelle il aura rencontré Jean Charest et Line Beauchamp pour s’inspirer notamment des méthodes adoptées dans notre province pour lutter contre le décrochage scolaire et la violence à l’école.


(1) Union pour un Mouvement Populaire, parti dont Nicolas Sarkozy est toujours le président

(2) Les Français avaient rejeté ce traité par référendum en 2005, bloquant ainsi le fonctionnement de l’Europe

(3) Le 6 mars dernier, Le Parisien a provoqué un coup de tonnerre dans le paysage politique français en publiant un sondage mettant Marine le Pen en tête du premier tour des élections présidentielles de 2012

– 30 –

Présenté à Pierre Cayouette en mars 2011 dans la cadre du cours « Presse Écrite 1 » de l’université de Montréal

Crédit photo : Julie Delvaux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s