Habilleurs d’objets

Publié dans La Presse Affaires le 8 mars 2012

Nathalie Simon, collaboration spéciale

L’innovation technologique dans l’autocollant vinyle permet aujourd’hui de personnaliser son ordinateur portable et son iPhone, de redonner une deuxième jeunesse à de vieux bateaux aux couleurs délavées ou de décorer son matériel de chasse.

C’est en s’engouffrant sur ce marché négligé que Nathalie Aeschlimann et Luc Comtois ont eu l’idée de créer Idésif en 2009. L’entreprise est aujourd’hui finaliste du prix Dunamis 2012.

«Quand je pense qu’on a démarré dans le sous-sol de la maison de mes parents il y a un peu plus de deux ans, je suis étonnée et fière du succès de l’entreprise», se réjouit Nathalie.

Les projets de développement ne manquent pas. Les deux associés sont en train de développer une gamme de «skin» pour iPhone, iPad et Blackberry.

La troisième tournée des Costco de la grande région de Montréal pour faire connaître leurs produits pourrait bien les conduire à embaucher un quatrième collaborateur pour faire face à l’augmentation de la production, et même à déménager dans de plus grands locaux.

En recherche d’emploi en 2009 dans le dessin animé, Nathalie Aeschlimann veut utiliser ses talents de graphiste pour créer des autocollants muraux de décoration, marché en pleine expansion. Quant à Luc Comtois, il a une solide expérience dans le lettrage et le vinyle autocollant et de multiples passions, qui vont du bateau au plein air. Idésif est né.

Ils délaissent le marché saturé du lettrage commercial pour camions et voitures, pour lui préférer un marché de particuliers. La majorité des ventes se fait par l’internet, jusqu’à Chibougamau.

Ils créent quatre gammes de produits: les autocollants muraux, les habillages (skin) pour ordinateur portable, le vinyle «camouflage» et l’habillage de bateau.

Bientôt sur des vêtements

Comme les couturiers, Nathalie crée 150 modèles différents. Un quart de la production est consacré au produit sur mesure pour des entreprises ou des particuliers. «Les produits sont différents de ceux que l’on trouve chez DeSerres, car on peut reprendre le motif de votre couette pour vous créer un autocollant mural», précise Nathalie.

L’habillage de bateau constitue un marché à part. Aujourd’hui, la qualité des vinyles permet de recouvrir des bateaux de 48 pieds pour plusieurs années sans altération. La passion de Luc pour le plein air a aussi conduit l’entreprise à créer une gamme «camouflage» pour recouvrir fusils et jumelles, en passant par le véhicule tout terrain.

Les feuilles d’érable rouges, jaunes ou vertes dominent la gamme. Le succès est immédiat, et Idésif a pu le mesurer lors du dernier salon chasse et pêche.

«Les ventes ont doublé, et nous avons une opportunité d’affaires avec une autre entreprise québécoise», se réjouit Nathalie. Les motifs «camouflage» devraient être utilisés par un fabricant de vêtements québécois très prochainement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s