La parole est aux données !

« En data-journalisme, le design peut être éditorial ! » prévient Louis-Richard Tremblay, Chef de projet chez Radio-Canada.
Vendredi dernier, la Société d’état et Media@McGill (1) ont rassemblé plus de cinquante journalistes et professionnels à Montréal, sur le thème « Data, récits et cie, l’avenir du journalisme de données ».

Exemples à l’appui, Jonathan Stray, directeur du projet Overview et professeur en data-journalisme à l’université Columbia, fait la démonstration que l’information se cache dans les données; il utilise notamment le site The Guardian, pionnier en la matière. Selon lui, les données, collection de pièces similaires, donnent une image plus complète qu’un simple reportage. Cette nouvelle discipline journalistique est à la confluence de métiers aussi différents que la statistique, la programmation informatique, le design et le journalisme. Elle reste néanmoins journalistique car la question préalable reste : quelle est l’interrogation à laquelle je veux répondre ?
Pour Lorenz Matzat, journaliste allemand chez OpenDataCity, le data-journalisme repousse les frontières traditionelles, car  » tout ce qui se mesure peut être converti en data à partir desquelles on peut raconter une histoire ». Cependant, il effleure le problème de la confidentialité des données, en présentant une carte des consommations GSM/3G du propriétaire d’un téléphone cellulaire, dans le temps et dans l’espace. Dans ce cas, le journaliste écrit une histoire avec des données, mais les règles journalistiques continuent de s’appliquer et l’arbitrage entre intérêt public et confidentialité prend de l’acuité.
Roberto Rocha, journaliste à The Montreal Gazette, insiste sur les points essentiels du data-journalisme : l’indispensable qualité des données, la présentation qui fait tout, et le savoir-faire web non négociable.
Sébastien Pierre, fondateur de FFunction, attire l’attention sur la qualité des données, écueil parfois fatal pour les data-journalistes : formats inexploitables ou différents, données incomplètes, … la matière première est souvent difficile à exploiter, et peut aboutir à un abandon du projet. Néanmoins, les données permettent de présenter de multiples informations sous des angles différents, c’est là ou le travail du journaliste prend tout son sens. L’entreprise de Sébastien Pierre travaille notamment sur un projet présentant les appels d’offre des villes de Québec et Montréal. Au Québec, le portail QuébecOuvert milite pour des données ouvertes et offre quelques redirections vers des données publiques.
Les médias en ligne sont à la recherche de compétences croisées pour faire vivre le data-journalisme sur leur site, car il est rare de trouver des compétences informatiques et graphiques chez un journaliste. Chez Radio-Canada, les équipes sont généralement composées d’un trio de compétences.
Le développement du data-journalisme passe par un intérêt croissant du public pour cette nouvelle forme journalistique. Par contre, est-il prêt à recevoir et à comprendre cette nouvelle forme journalistique ? La réponse des intervenants est sans appel : si l’internaute ne comprend pas la carte ou le graphique dans les deux secondes, « it’s over! »

(1) Autres partenaires de la conférence : Association des Journalistes Indépendants du Québec (AJIQ), OpenFile Montreal, Le Devoir, Québec Ouvert.

– 30 –

Une tentative de définition du data-journalisme : la visualisation d’un ensemble de données, ou la rencontre improbable d’un journaliste, d’un programmeur et d’un designer.
La définition de Wikipédia : le data-journalisme

Comment devenir un journaliste de données : un article du Guardian
Le data-journalisme, l’avenir en marche : un article de l’Express
Quatre voix du data-journalisme : un article d’Owni

Les data-journalism awards : 2012 awards winners

Une agence de presse montréalaise spécialisée en journalisme de données : 37e avenue

L’article de Fabien Deglise du Devoir, sur la conférence : Le journalisme de données ou l’art de faire parler les chiffres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s