Deux Auvergnats vont s’affronter aux législatives en Amérique du Nord !

Publié dans La Montagne, le 17 avril 2013 – crédit photo : Rozenn Nicolle

 

Pas un, mais bien deux Auvergnats font campagne pour l’élection législative partielle en Amérique du Nord. L’UDI Louis Giscard d’Estaing devra aussi affronter Damien Regnard, un Cantalien élu au Texas.

L’élection législative partielle en Amérique du nord va-t-elle devenir une affaire d’Auvergnats ? Déjà candidat déclaré, l’UDI Louis Giscard d’Estaing devra aussi affronter un Cantalien, élu au Texas.La quarantaine dynamique, une carrure de rugbyman, Damien Regnard parcourt l’Amérique du nord pour convaincre les Français de cette première circonscription, de le porter à l’Assemblée nationale.

Cet Auvergnat « de père et de mère », précise-t-il fièrement, vit à la Nouvelle-Orléans depuis dix-sept ans. Élu UMP à l’Assemblée des Français de l’Étranger (AFE) pour la circonscription de Houston (Texas), il affronte notamment, sous l’étiquette du RFE (Rassemblement des Français de l’Étranger), le candidat de l’UMP, Frédéric Lefebvre, et un autre auvergnat : Louis Giscard d’Estaing, candidat pour l’UDI. Il ne décolère pas contre le maire de Chamalières : « Il ne connaît rien à l’Amérique du nord, il n’est même pas inscrit sur les listes électorales consulaires ». Il reproche aussi à son rival de l’UDI, sa trahison vis-à-vis de l’UMP : « On n’est pas là pour recaser les battus de juin 2012 ! Giscard a été battu sur sa circonscription de Clermont-Montagne et il arrive ici en terrain conquis. Il doit toute sa carrière politique à l’UMP et n’hésite pas aujourd’hui à se présenter sous une autre étiquette ».

« Giscard, ce parachuté »La politique, c’est une tradition dans la famille de cet « Américain » originaire d’Aurillac. Son arrière-grand-père, Louis Farges, fut député du Cantal dans les années 20 pour le Bloc national. Il a également créé le syndicat d’initiative à Aurillac. Diplomate et archiviste paléographe, cet aïeul a cédé ses archives aux « Archives départementales du Cantal », notamment son ouvrage Ma terre, témoignage d’amour à sa terre auvergnate. Damien Regnard a emporté en Louisiane, la valeur du travail et cette identité aurillacoise. La propriété familiale, la Maison Rivelongue, près d’Aurillac, reste un refuge où il revient chaque année, sans télévision ni téléphone. « Mes souvenirs d’enfance sont en Auvergne », partage-t-il. Son père repose non loin, dans le caveau familial. Son ‘il s’allume quand il évoque les tripoux qu’il aime préparer pour ses amis.

Est-ce un hasard ? L’un de ses principaux soutiens pour cette campagne électorale, est également un autre Auvergnat de Murat-le-Quaire, dans le Puy-de-Dôme. Le docteur François Lubrina, élu à l’AFE pour le Québec, vétérinaire à Montréal depuis 44 ans, partage avec Damien Regnard ces valeurs acquises en pays auvergnat. « Il est rigoureux et il a du bon sens, explique le Dr Lubrina, et comme moi, il fait sienne cette devise : le travail commande ».

Damien Regnard n’envisage pas de soutenir l’un des deux candidats de droite au second tour. « J’ai toutes mes chances d’être au 2 e tour ! »

Élections. La législative se jouera les 25 mai et 8 juin prochains.

Nathalie Simon-Clerc
De notre correspondante à Montréal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s